Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Nos conseils : quand partir à cuba ?

SOMMAIRE

Quand est la meilleure période pour voyager à Cuba ?

 

La meilleure période pour voyager à Cuba est entre novembre et avril. Durant ces mois, les températures sont plus douces et les précipitations moins importantes. Vous profiterez ainsi d’un climat agréable et des paysages verdoyants. Réellement, Cuba bénéficie de deux saisons distinctes : une saison sèche (de novembre à avril) et une saison humide (de mai à octobre). Cependant, si vous souhaitez profiter des attractions touristiques sans être trop exposés aux pluies, nous vous recommandons de planifier votre voyage entre janvier et mars.

 

Est-ce que le climat est favorable pour un séjour à Cuba ?

 

Le climat est favorable pour un séjour à Cuba. Le pays bénéficie en réalité d’un climat tropical, qui se caractérise par des hivers doux et humides et des étés chauds et secs. Les températures moyennes annuelles oscillent entre 21°C et 28°C, avec une humidité relativement élevée. 

De plus, Cuba est particulièrement bien protégée des ouragans qui frappent fréquemment la région caribéenne grâce à sa position géographique. La saison de pluie s’étend principalement de mai à octobre, ce qui signifie que les visiteurs peuvent profiter d’une variété de conditions météorologiques tout au long de l’année.

 

Quels sont les documents nécessaires pour un voyage à Cuba ?

 

Pour partir à Cuba, vous aurez besoin de certains documents nécessaires pour entrer sur le territoire. Vous devrez obtenir un passeport valide avec une validité d’au moins 6 mois après votre arrivée. Une fois ce document obtenu, vous devrez également obtenir un visa cubain qui peut être demandé à votre ambassade cubaine ou dans l’une des agences de voyage agréées par le gouvernement cubain. Enfin, vous devrez présenter une assurance médicale couvrant les frais médicaux en cas d’urgence et un billet aller-retour confirmé. Ces documents sont essentiels pour voyager à Cuba et doivent être soigneusement préparés avant votre départ afin que tout se passe sans problème.

 

Quels sont les sites touristiques à ne pas manquer à Cuba ?

 

Les sites touristiques à ne pas manquer à Cuba sont nombreux et variés. La Havane est une destination incontournable : elle abrite des monuments historiques, des lieux emblématiques comme la Place de la Révolution ou le Malecón, ainsi que des bars animés qui dégagent une atmosphère unique. 

À l’ouest du pays, le Parc National Desembarco del Granma est un vrai trésor naturel avec ses forêts tropicales luxuriantes et sa faune variée. Le parc national de Vinales offre également une expérience riche en couleurs et en aventures : les visiteurs peuvent y explorer des grottes, faire du trekking et observer la flore locale. 

Vous ne pouvez pas manquer non plus l’Île de la Juventud, qui possède quelques-unes des plages les plus belles de Cuba, telles que Playa Larga ou Playa Girón. Enfin, pour admirer les bâtiments coloniaux typiques cubains, rendez-vous à Trinidad ; cette ville coloniale chargée d’histoire présente également des musées intéressants et divers restaurants proposant divers plats traditionnels cubains.

 

Quels sont les moyens de transport les plus courants à Cuba ?

 

Les moyens de transport les plus courants à Cuba sont la voiture, le bus et le taxi. Les voitures sont souvent louées par des agences locales ou des sociétés internationales de location de voitures. La plupart des villes cubaines disposent d’un réseau de bus très bien développé et sûr qui relie la capitale Havana à d’autres grandes villes du pays. Les taxis sont une autre option pratique pour se déplacer à travers Cuba et peuvent être trouvés aux principaux points touristiques ou demandés par téléphone.

 

Quels sont les budgets moyens à prévoir pour un voyage à Cuba ?

 

Les budgets moyens à prévoir pour un voyage à Cuba peuvent varier considérablement en fonction des activités que vous souhaitez y entreprendre. 

Si vous optez pour les hôtels et restaurants les plus populaires, comptez dans les 150 € par jour et par personne. Cela comprend généralement l’hébergement, la nourriture et le transport. 

Vous pouvez aussi réduire considérablement votre budget en choisissant de loger dans des maisons privées ou des pensions bon marché. N’oubliez pas non plus que les boissons, notamment l’alcool, sont relativement bon marché à Cuba. Vous pouvez donc économiser sur ce poste-là en buvant local ! 

Enfin, si vous souhaitez visiter certaines attractions touristiques telles que des monuments historiques ou des plages privées, prévoyez de dépenser quelques euros supplémentaires chaque jour.

 

Comment se déplacer entre les villes à Cuba ?

 

Se déplacer entre les villes à Cuba est relativement simple et abordable. La première option est le bus, qui est très répandu dans tout le pays et offre un moyen pratique et peu coûteux de voyager entre les villes. Les prix des billets sont très bon marché, ce qui en fait une excellente alternative pour ceux qui souhaitent économiser de l’argent. Il existe également des vols intérieurs proposés par Cubana Airlines. Ces vols sont rapides et peuvent vous emmener rapidement et confortablement à votre destination. De plus, il y a une variété de compagnies privées qui offrent des services de transports terrestres, notamment :

  • des taxis, 
  • des minibus 
  • et des voitures avec chauffeur pour se déplacer entre les villes à Cuba.

 

Quels sont les risques liés à un voyage à Cuba ?

 

Les risques liés à un voyage à Cuba sont généralement minimes. Cependant, il est crucial de connaître les dangers potentiels et les précautions à prendre avant de partir. La sécurité personnelle peut être menacée par des pickpockets ou des escroqueries dans les zones touristiques. Il est également important de noter que le gouvernement cubain surveille étroitement la population locale et les visiteurs étrangers, donc il est recommandé d’être prudent sur ce qu’on dit et fait durant le voyage. Les infrastructures routières peuvent également être une source de danger, car elles sont souvent en mauvais état et ont peu de signalisation routière. Enfin, il convient de faire preuve d’une grande prudence lorsque l’on consomme des aliments et des boissons locales, car certaines pourraient contenir des bactéries qui provoquent des maladies gastro-intestinales.