Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Quelles sont les régions qui produisent le vin en Argentine ?

SOMMAIRE

 

L’Argentine est le cinquième pays producteur de vin au niveau mondial. Elle possède les conditions favorables pour produire du vin de qualité. D’ailleurs, le vin argentin fait partie des meilleurs au monde tout en sachant que les Argentins sont des grands amateurs de vin. La production viticole d’Argentine est le fruit d’une histoire riche et des cépages de multiples régions. Suivez ce guide pour découvrir les origines du vin argentin et la viticulture en Argentine pour choisir les meilleurs vins.

 

Histoire du vin argentin et du vignoble en Argentine

 

Les origines du vin argentin

L’histoire du vignoble en Argentine remonte à l’arrivée des colons espagnols au XVIe siècle. Au premier abord, les terres et le climat n’ont pas été propices au développement des vignes. Cependant, les moines franciscains et les conquistadors espagnols ont construit des canaux d’irrigation dans les régions arides. Ensuite, ils ont importé différents cépages et ont créé de vignobles de grande envergure. La majorité de ces vignobles se situent sur le long de la Cordillère des Andes. Le vin argentin s’est fortement développé en quantité et en qualité et a été exporté en Europe jusqu’à atteindre le caviste lyon 2

 

Le vin argentin d’aujourd’hui

En 1980, des investisseurs étrangers ont encouragé la production de vin argentin plus haut de gamme. Cela a permis à l’Argentine de figurer parmi les grandes nations viticoles mondiales. Pour toucher le marché national et le marché international, les bodegas argentines ont mis plus d’importance aux notions d’environnement et de commerce équitable. D’ailleurs, les institutionnels exigent la réalisation de vins de qualité en établissant l’institut de développement rural ou l’INTA. C’est un organisme régulateur de la production en charge de la recherche agronomique en viticole.

 

Les grandes régions viticoles d’Argentine

La viticulture argentine est caractérisée par une importante consommation locale. La grande majorité des hectares de vignes argentines sont situés sur une terre assez sèche, près du Chili. En outre, le vignoble argentin s’étend sur 2 000 km, à une altitude parfois record, mais il ne manque pas d’attraits touristiques. Ainsi, les grandes régions vitivinicoles d’Argentine sont réparties en trois grandes régions avec trois grands styles allant du nord au sud.

 

La patrie de Torrontes : la région de Salta

Le vignoble de Salta, au nord, est le plus haut vignoble du monde qui se trouve autour de la petite ville de Cafayate (1 700 à 3 000 km d’altitude). C’est le berceau du cépage Torrontes, à l’origine des vins argentins très fruités aux notes épicées.

 

Les 3 vignobles de Cuyo : Rioja, San Juan, Mendoza

La vallée de Cuyo se trouve au centre de l’Argentine et produit la plus grande partie de vin argentin avec ses trois régions de vignobles : 

  • le vignoble de la Rioja : producteur des vins mousseux et des vins vifs aux arômes fruités et floraux ;
  • le vignoble de San Juan : son vin est de mauvaise qualité, mais il a opté pour une reconversion qualitative avec la vinification de grands Syrah ;
  • le vignoble de Mendoza : la capitale argentine du vin avec une exposition et un climat exceptionnels, capital mondial du Malbec avec d’excellents cabernets sauvignon.

Plus au sud, la Patagonie

Soumise aux influences océaniques, la Patagonie est une région propice à la vinification des vins frais et secs (sauvignon blanc et pinot noir). Elle se trouve à une altitude très basse (en moyenne 250 m) avec des températures fraîches. 

 

Les cépages cultivés pour obtenir les vins argentins

 

La répartition d’encépagement argentin

Les vins argentins proviennent de divers cépages importés dont le cépage phare de l’Argentine est le Malbec. Dans la production vinicole argentine, 57 % des superficies des vignobles produisent des vins rouges et l’encépagement total est réparti comme suit : 

  • 18 % : des cépages blancs ;
  • 24 % : des cépages rosés ;
  • plus de 38 % sont formés par du Torrontes (en blanc) et du Malbec (en rouge).

Les cépages utilisés dans les vignobles en Argentine

Pour produire des vins argentins haut de gamme et de qualité supérieure, les vignerons argentins utilisent une grande variété de cépages : 

  • le Malbec : originaire du sud de la France, introduit en 1853, cépage iconique et particulier du vin argentin ;
  • le pinot noir : variété rouge des régions froides, idéale en Patagonie pour faire d’élégants vins légers, structure tannique et acidité remarquable ;
  • le merlot : le mieux adapté aux conditions climatiques d’Argentine, très résistant au froid, production constante et maturation précoce, idéal pour créer des vins doux, parfaitement équilibrés ;
  • le cabernet-sauvignon : cultivé depuis le XIXe siècle, élaboration par des macérations prolongées et conservation en fûts de chêne pour atténuer ses notes au poivre vert ;
  • le sauvignon blanc : parfait pour fabriquer des vins de qualité supérieure, bon équilibre entre feuilles et fruits ;
  • le Chardonnay : le plus pertinent dans la vinification, saveur exquise au caractère vigoureux avec une force aromatique (arômes fruités) ;
  • le cabernet franc : utilisé particulièrement pour les mélanges pour rehausser le goût du cabernet-sauvignon, du Malbec et du merlot.

Les 5 meilleurs vins argentins

 

Exportés partout dans le monde, surtout en Europe, les vins argentins figurent parmi les meilleurs au monde. Pour faire le bon choix, faites-vous accompagner par les sommeliers et les spécialistes en œnologie. Néanmoins, voici les 5 meilleurs vins argentins les plus appréciés au monde : 

  • MicheliniWines Cabernet Franc Manolo (41 €) ;
  • le Cheval des Andes (61 €) ;
  • Scala Dei Cartoixa (77 €) ;
  • Chacra Chardonnay de Jean-Marc Roulot & Piero Incisa (143 €) ;
  • Zuccardi Finca Piedra Infinita Supercal Malbec (200 €).